CHÂTEAU D’ANGERS

©ADN Tourisme

Informations

Horaires et tarifs de visite.

Coordonnées CHÂTEAU D’ANGERS

2 Prom. du Bout du Monde, 49100 Angers, France

Visite et horaires CHÂTEAU D’ANGERS

Pas d'information sur les visites pour l'instant. Vous pouvez renseigner ces informations en modifiant votre page depuis votre compte ou en revendiquant ce site culturel.
Fermé
  • Lundi 10:00 - 17:30
  • Mardi 10:00 - 17:30
  • Mercredi 10:00 - 17:30
  • Jeudi 10:00 - 17:30
  • Vendredi 10:00 - 17:30
  • Samedi 10:00 - 17:30
  • Dimanche 10:00 - 17:30

Labels

Monuments historiques

Tarifs des visites CHÂTEAU D’ANGERS

Les tarifs ne sont pas encore renseignés. Indiquez les tarifs en vous connectant à votre compte ou revendiquez ce site culturel.

Billeterie et réservation en ligne CHÂTEAU D’ANGERS

La réservation en ligne n'a pas été configurée. Vous pouvez activer la réservation en ligne dans votre espace iKEROS.

Avis Google

4,5
16 632 avis
  • elisa desrosiers
    elisa desrosiers
    il y a un mois

    Globalement le château est magnifique, je l'ai simplement trouvé un peu vide ( pas de meubles et très peu de vitrines), la visite se fait assez rapidement. Le personnel est accueillant et très souriant ce qui rend l'expérience appréciable. Je recommande !

  • Flo SABI
    Flo SABI
    il y a 3 mois

    Beau Château imposant par ses tours extérieures. Visite assez rapide car en travaux. La plus ancienne tapisserie médiévale de 100 mètres de longueur est magnifique. Manque un fléchage pour nous indiquer le meilleur parcours. Pas de pièces meublées. Petit parking payant devant le château.

  • Flavien V'
    Flavien V'
    il y a 2 semaines

    Un très beau château à découvrir. L'intérieur est composée de plusieurs expositions.Le château est gratuit pour les -26 ans ressortissants de l'UE.

  • Raphaelle Pepin
    Raphaelle Pepin
    il y a un mois

    Le personnel est très insistant sur l’heure de fermeture mais beaucoup moins sur le contenu de la visite. Nous avons grimper dans un bâtiment qui finalement était un siège administratif n’ayant pas eu d’informations nécessaires à notre arrivée. La visite en elle même fut expéditive.

  • Altéanne
    Altéanne
    il y a un mois

    Super château qui vaut le détour ! Seul bémol qui nous a un peu refroidi dès le départ : Nous avons attendu l'ouverture le matin, nous étions les 2e personnes à rentrer et il y avait seulement une famille derrière nous. Une dame assez âgée qui tenait la caisse à l'accueil nous a dit "tarif plein c'est ça ?", on a regardé la pancarte et dit que nous allions prendre plutôt deux tarifs réduits car nous avions moins de 26 ans. Pendant qu'on sortait nos cartes d'identité rapidement, elle nous a dit d'un ton peu commode "vous auriez du les préparer avant, parce que ya beaucoup de monde à venir aujourd'hui...". On a trouvé cela très désagréable dès le deuxième client du matin !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Histoire

Lire l’histoire de ce site culturel.

Le château d’Angers se dresse fièrement au cœur de la ville. Monument incontournable du patrimoine angevin, son histoire est riche et mouvementée.

Aux origines du château d’Angers :

Château d'AngersLe site est occupé au Mésolithique (6000 avant J-C) puis au Néolithique, comme l’atteste la présence d’un cairn. A l’époque gauloise, on y trouve les traces d’un oppidum, d’une petite agglomération fortifiée.

Au IXe siècle, alors que l’Ouest de la France subit les raids des Vikings, le roi Charles le Chauve, envoie un représentant défendre la région. Ce personnage, le premier comte d’Anjou, entreprend la construction d’un palais comtal. Situé sur un promontoire rocheux, il occupe une position stratégique, en surplomb de la Maine. Lorsque les comtes deviennent rois d’Angleterre, au XIIe siècle, sous les Plantagenêts, leur cour alors itinérante s’y tient à plusieurs reprises. Les souverains rénovent également le palais. Malheureusement, peu de vestiges subsiste de ce bâtiment. Les murs de la salle de réception, la chapelle Saint-Laud et les restes d’une étuve sont les seuls témoins encore visibles de cette époque.

L’une des plus imposantes forteresses du royaume de France :

Château d'AngersDans les années 1230, après l’intégration par la force de l’Anjou au royaume de France en 1206, la reine et régente Blanche de Castille transforme le château d’Angers en une véritable forteresse. Il s’agit de protéger la région des attaques de la Bretagne, alors alliée au royaume d’Angleterre. Cette forteresse impressionne par ses dimensions. Ses murs massifs de 1 km de long alternent tuffeau et bandes de schiste. Ils sont flanqués de 17 tours percées d’archères, et sont entourés de profondes douves. Deux portes ouvrent le château sur l’extérieur : l’une, au sud-est, vers la campagne appelée « Porte des Champs », et l’autre, au nord-est, vers la ville, la « Porte de Ville ». Notons que la porte des champs abrite encore aujourd’hui la plus vieille herse datée de France. Grâce à ces dispositifs défensifs exceptionnels, le château d’Angers est alors l’une des plus imposantes forteresses du pays.

Au XIVe et XVe siècles, les ducs d’Anjou rénovent le château d’Angers et en font une véritable résidence de plaisance. Ils construisent la chapelle et le logis royal dans le style gothique flamboyant. La chapelle édifiée par Louis II est remarquable par la petite loggia qu’elle abrite encore aujourd’hui permettant au duc et à sa famille d’assister aux offices en toute discrétion. Le logis, construit vers 1440 par René d’Anjou, se déploie sur trois niveaux percés de larges fenêtres par lesquelles le duc pouvait admirer ses jardins. Cependant, à sa mort, on renforce tout de même la fonction défensive du château en lui ajoutant des bastions devant ces portes.

Le château d’Angers : un témoin exceptionnel du faste de la cour des ducs d’Anjou :

Château d'Angers LogisLe château d’Angers abrite encore aujourd’hui un trésor de l’art médiéval : la tapisserie de l’Apocalypse. Commandé par le duc Louis Ier d’Anjou vers 1375, c’est aujourd’hui le plus grand ensemble de tapisserie connu. Il représente le dernier livre du Nouveau Testament, l’Apocalypse de saint Jean sur plus de 100 mètres. Notons cependant que le cycle original mesurait 140 mètres. L’artiste utilise le texte biblique pour évoquer les malheurs de son temps : la peste noire, la famine et la guerre de 100 ans.

Ces tapisseries constituent un témoignage exceptionnel du mécénat artistique des ducs d’Anjou qui culmine sous le règne du Roi René, entre 1434 et 1480. A cette époque, Angers est l’une des capitales culturelles de l’Europe, attirant auteurs et peintres. Le souverain qui est également écrivain s’attache les services du célèbre artiste flamand Barthélémy d’Eyck. Celui-ci demeure à sa cour entre 1444 et 1470 et enlumine plusieurs de ses œuvres. Le château d’Angers est également le théâtre de fêtes et de tournois fastueux. Ses jardins constituent alors un conservatoire de plantes et essences rares ramenées par le duc d’Anjou lors de ses voyages.

Les transformations du château d’Angers à l’époque moderne :

A la fin du XVIe siècle, la ville d’Angers est prise à deux reprises par les Huguenots. Le roi Henri III ordonne alors la destruction du château pour qu’on ne puisse plus l’utiliser contre la couronne. Finalement, alors que les travaux de démantèlement progressent lentement, on décide de le conserver et de l’adapter aux besoins de l’artillerie. On crée des plate-formes pouvant accueillir des canons. On transforme également les étroites archères en larges canonnières et on retire les toits en poivrière des tours. Ces transformations donne au château son allure actuelle.

Le château d’Angers sert alors de lieu de garnison et de prison. De célèbres détenus y sont incarcérés. Citons par exemple le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Il est enfermé trois semaines au château d’Angers après son arrestation au château des ducs de Bretagne à Nantes en 1661, sous la conduite du célèbre mousquetaire du roi, D’Artagnan ! Lors de la guerre d’Indépendance des États-Unis, entre 1779 et 1781, on y emprisonne plus de 600 marins anglais. La forteresse devient aussi un lieu d’enfermement pour des centaines de contre-révolutionnaires sous la Révolution, et des milliers de combattants de nationalités diverses lors des guerres napoléoniennes. En 1856, avec la construction d’une nouvelle prison plus au sud, le château d’Angers perd sa fonction carcérale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les bombes alliées endommagent le château d’Angers alors que les Allemands occupent le site. Après la guerre, on réalise de grands travaux et on aménage des jardins dans l’enceinte. Le lieu ouvre au public en 1947. C’est aujourd’hui un lieu incontournable pour les angevins et les amoureux de patrimoine.

Énigmes

Résoudre des énigmes !

Énigme 1

Des célèbres chefs Vikings auraient pillés le château d'Angers 9ième siècle. Connaissez-vous leurs noms ?

Il s'agit de Ragnar Lodbrok et Bjorn Cote de Fer.

Énigme 2

Énigme 3

Énigme 4

Médias

Voir une vidéo ou visite virtuelle.

Vidéo

Il n'y a pas de visite virtuelle pour l'instant.

Anecdote

Le saviez-vous ?

L'architecture du château de Castel Nuovo à Naples construit par Charles Ier d'Anjou rappelle le château d'Angers.
Site culturel vérifié

A propos de cette page

Contenu créé par

Compte iKEROS AB

iKEROS AB

Une expérience interactive
pour vos visiteurs !

Créer votre parcours QR code
avec iKEROS