Crypte et trésor de la Cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre

©ADN Tourisme
Informations, visites et horaires

Informations

Horaires et tarifs de visite.

Coordonnées Crypte et trésor de la Cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre

Place Saint-Etienne, 89000 Auxerre

Visite et horaires Crypte et trésor de la Cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre

Pas d'information sur les visites pour l'instant. Vous pouvez renseigner ces informations en modifiant votre page depuis votre compte ou en revendiquant ce site culturel.

Caractéristiques

Tarifs des visites Crypte et trésor de la Cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre

Les tarifs ne sont pas encore renseignés. Indiquez les tarifs en vous connectant à votre compte ou revendiquez ce site culturel.

Billeterie et réservation en ligne Crypte et trésor de la Cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre

La réservation en ligne n'a pas été configurée. Vous pouvez activer la réservation en ligne dans votre espace iKEROS.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Audioguide

Audioguide

Ecoutez l’histoire.

Histoire

Histoire

Lire l’histoire de ce site culturel.

L’actuel trésor est composé des quatre cents pièces que Germain Duru, collectionneur auxerrois, a légué à la paroisse Saint-Étienne en 1869.

Le trésor originel de la cathédrale Saint-Étienne d’Auxerre a été dispersé trois fois au cours de l’histoire : en 1359 lors de la prise de la ville par les Anglais au cours de la guerre dite de Cent Ans, en 1567 lors du sac de l’édifice par les Protestants, et enfin en 1790, à la Révolution française. L’actuel trésor est composé des quatre cents pièces que Germain Duru, collectionneur auxerrois, a légué à la paroisse Saint-Étienne en 1869. Une partie de cet ensemble est présentée au public dans la chapelle Sainte-Catherine, datée du XIVe s., en attendant la réalisation d’une exposition plus vaste dans l’ancienne salle capitulaire. Les visiteurs peuvent ainsi admirer, entre autres choses, des vases sacrés (XVe-XIXe s.), des émaux limousins (XIIIe s.), des ivoires sculptés (diptyques, triptyques…), des manuscrits et miniatures (XIVe-XVIe s.), des statuettes de la Vierge et des saint(e)s en bois. Les deux pièces maîtresses exposées sont le splendide missel manuscrit de Monseigneur Étienne Becquart de Panoul, archevêque de Sens à la fin du XIIIe s, ainsi qu’une impressionnante mise au tombeau de la Renaissance peinte sur ardoise et attribuée à Luca Penni, artiste de l’École de Fontainebleau (vers 1540).

Jeux et énigmes

Énigmes

Résoudre des énigmes !

Énigme 1

Énigme 2

Énigme 3

Énigme 4

Médias

Médias

Voir une vidéo ou visite virtuelle.

Il n'y a pas de visite virtuelle pour l'instant.

Anecdote

Anecdote

Le saviez-vous ?

Pas encore d'anecdote.

A propos de cette page

Contenu créé par

Compte IKEROS

IKEROS

Une expérience interactive
pour vos visiteurs !

Créer votre parcours QR code
avec iKEROS

QR Code